Analyse des études de thérapies ciblées en cancérologie.

Peut-on avoir confiance en un médicament mis sur le marché parce qu’il apporte un gain de survie sans progression ? 

Colloque  « Surmédicalisation et sous médicalisation, surdiagnostics et surtraitements » – Bobigny – 29 avril 2017

Par : G. Delépine N. Delépine, S Alkhallaf 

Conclusions

•Lors d’essais de thérapies ciblées en cancérologie des tumeurs solides les plus fréquentes, le gain éventuel de durée de survie sans progression ne préjuge ni d’un gain de durée de survie globale ni d’une balance avantages/risques favorable

•La durée de survie sans progression (stabilisation tumorale) ne constitue pas un substitut fiable de la durée globale de survie ni un critère pertinent d’utilité pour les malades traités par thérapies ciblées =>

–> Privilégier la durée de stabilisation tumorale pour décerner l’AMM.

Télécharger l’intégralité de l’article en cliquant ici.