SAUVONS TOUS LES ENFANTS DU MONDE

LES ENFANTS NE RISQUENT RIEN DU COVID ET NE CONTAMINENT PERSONNE NI LES ENFANTS NI LES ADULTES

Il n’existe aucune raison sanitaire de les vacciner

Nexus enfants pdf septembre 2020

 

 

LES VACCINER reviendrait à des coutumes d’autres temps

 

Le sacrifice des enfants par un « vaccin » expérimental ne sauvera pas nos aïeux – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)

 

Alors que depuis un an, nous nous efforçons de rappeler que les enfants sont « innocents du covid-19 », qu’ils ne transmettent pratiquement pas le virus, ni aux autres enfants ni aux adultes, nous découvrons avec horreur les projets de vaccination large des enfants de l’UE dans le fallacieux espoir d’interrompre la transmission virale avec des vaccins.

Ne jetons pas aux oubliettes plus de deux millénaires de progrès. Ne nous conduisons pas comme les Carthaginois du roman de Flaubert[2] en exposant des enfants innocents au Dieu vaccin Covid19 qui deviendrait alors le digne héritier du dieu Moloch.

Il est urgent d’agir, de se réveiller, de refuser de sacrifier nos enfants à nos angoisses amplifiées par la propagande terrorisante des médias aux ordres de quelques milliardaires qui tentent de transformer notre civilisation, voire de la liquider.

Les enfants ne risquent rien du coronavirus

L’étude de la littérature internationale démontre que les enfants ne sont pas menacés par cette épidémie.

Toutes les séries rapportées,[3] tous les relevés nationaux et internationaux confirment tous que le Covid-19 est rare et presque toujours bénin chez l’enfant, et qu’il risque moins du Covid-19 que de la grippe saisonnière.

Aucun mort uniquement dû au Covid-19 n’a été recensé en France depuis quinze mois sur près de douze millions d’enfants âgés de moins de quinze ans (les trois morts testés PCR positifs étaient de grands immunodéprimés) alors que la grippe a fait en moyenne 8 victimes annuelles dans ce groupe d’âge.

L’OMS confirme que les enfants ne risquent pratiquement rien.

Chez les enfants, ce risque infime fait qu’aucun bénéfice individuel ne peut être espéré de la vaccination, alors que des complications post-vaccinales parfois graves, allant jusqu’à la mort, sont rapportées dans les médias.

Les enfants ne transmettent pas le virus

Les médias et le gouvernement tentent de nous effrayer avec des enfants dépistés positifs, mais ne précisent jamais que les asymptomatiques dépistés « positifs » ne sont pas des malades, n’excrètent pas le virus et ne peuvent donc pas contaminer leur entourage.  (suite sur nouveau-monde via le lien ci-dessus

 

 

STOP VACCINATION QUI VA COMMENCER EN ISRAEL   SIGNEZ ET DIFFUSEZ LA PETITION

 

et la vaccination des enfants doit commencer en ISRAEL en ce mois de mai ! signons la pétition ci- jointe et diffusons là  (est en trois langues anglais hébreu et français )  diffusons, les enfants sont notre avenir  et ces thérapies géniques sont expérimentales et on ne connait pas leur effet à long terme ! SOYONS PRUDENTS

 

 

 

APPEL AUX RESPONSABLES ISRAELIENS POUR LA SAUVEGARDE DE LA DEMOCRATIE ET DES GENERATIONS FUTURES

 

Pétition · Israeli Members of Parliament: APPEAL TO ISRAELI LEADERS TO SAFEGUARD DEMOCRACY AND FUTURE GENERATIONS · Change.org    (texte en français, hébreu, anglais)

Monsieur/Madame le député, Monsieur le Président de l’Etat d’Israël,

Face au projet du gouvernement israélien de débuter la vaccination des enfants de 12-15 ans dès le mois de mai 2021, nous, citoyens de l’État d’Israël et du monde, sollicitons votre intervention pour sauvegarder la démocratie et la santé de nos enfants.

Actuellement, plus de 5 millions de citoyens israéliens, dont 90% de la population à risque, ont été vaccinés des deux doses, et devraient être protégés contre une forme grave de la maladie s’ils se trouvaient infectés par le COVID-19.

En revanche, les enfants n’appartiennent pas à la population à risque, un taux très faible d’enfants ayant contracté une forme grave de la maladie.

 

En outre, les enfants ne présentent pas de danger important pour la population, les catégories à risque étant déjà dans leur grande majorité vaccinées. Les pressions actuelles, tant de la part du gouvernement israélien que du Ministère israélien de la Santé, pour vacciner les enfants de 12-15 ans (une population de plus de 750 000 individus), à partir de mai 2021, avec un traitement qui est encore en phase de test clinique, sont déraisonnables et peuvent mettre en danger nos enfants, en les exposant à des substances et à une technologie dont les effets secondaires potentiels sont toujours à l’étude.

Par exemple, un nombre anormalement élevé de cas d’inflammations du cœur ou des tissus qui l’entourent (myocardite, péricardite) a été récemment observé chez des jeunes en bonne santé récemment vaccinés.

C’est dans ce contexte que nous nous tournons vers vous, Monsieur/Madame le Député, Monsieur le Président de l’Etat d’Israël, en tant que recours pour protéger nos enfants.

La vaccination des enfants est une question particulièrement sensible car des effets secondaires ignorés des vaccins peuvent avoir des impacts importants sur la plus grande partie de leur vie. La question ne doit pas être traitée comme celle d’un autre vaccin de routine pour les enfants, et ce pour au moins trois raisons :

tout d’abord, le vaccin utilise une technologie à ARNm relativement nouvelle, qui n’a jamais été utilisée jusqu’à présent dans le cadre d’une vaccination de masse ;

ensuite, le test clinique du vaccin Pfizer sur les 12-15 ans n’a commencé qu’en mars 2021, sur un nombre très restreint d’enfants, et sa fin n’est prévue que pour avril 2023, ce qui n’offre qu’un recul limité sur les effets secondaires éventuels ;

enfin, l’immunité collective est un objectif probablement inatteignable à long terme et les personnes vaccinées pourraient avoir besoin de recevoir des doses supplémentaires dans un avenir proche.

Par conséquent, la décision de commencer à vacciner les enfants doit être encadrée par une approche éthique rigoureuse, prenant en considération l’ensemble des risques associés.

Le principe d’Hippocrate « D’abord, ne pas nuire » doit être aujourd’hui notre guide, d’autant plus que cette vaccination massive de populations d’enfants en bonne santé implique des conséquences à long terme inconnues pour la santé et l’avenir du peuple israélien.

A la lumière de tout ce qui précède, nous vous demandons de reconsidérer avec toute l’attention nécessaire le projet du gouvernement de commencer la vaccination des enfants en mai 2021, et d’agir pour le report de cette vaccination jusqu’à ce que nous ayons davantage de recul sur les effets secondaires du vaccin et que la balance bénéfices/risques du vaccin pour les enfants puisse être précisément évaluée.

Monsieur/Madame le Député, Monsieur le Président de l’Etat d’Israël,

Votre responsabilité est immense, et celle-ci ne concerne pas seulement l’avenir d’Israël, mais celui de l’Humanité entière. Votre acte de courage pour protéger les enfants d’Israël de cette vaccination non mûrement réfléchie fera d’Israël, non plus le « laboratoire du monde », pour reprendre les termes du PDG de Pfizer, Albert Bourla, mais un phare mondial dans la sauvegarde de la démocratie et des générations futures.

Nous vous remercions par avance au nom de nos enfants.

 

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

 

les vaccins anticovid actuels sont tous expérimentaux  

 

 

 

 

NE CEDONS PAS AU CHANTAGE VACCINAL EN VUE DU PASS

Tentations totalitaires via le pass de plusieurs nations européennes – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)

 

IL EST INTERDIT DANS DE NOMBREUX ETATS AMERICAINS COMME LE TEXAS LA FLORIDE où ce sont les établissements qui demandent des tests ou des QR codes qui reçoivent des amendes !

 

unissons-nous pour dénoncer le pass sanitaire et le refuser !!!