« J´en avais rêvé et mon amie le Dr Nicole DELEPINE l´a fait! »

VIVA EL PRESIDENTE NICOLE DELEPINE

Retrouvez le billet du Dr Moulinier à propos du Parti pour la Santé sur son blog en cliquant ici.

Soutenons le Parti Pour la Santé

Nicole Delépine s’engage pour le Parti Pour la Santé

et partage avec vous la tribune publiée par lé présidente d’AMETIST.

« C’est la période des voeux et cette année c’est aussi une période où le changement est possible.

Je souhaite, pour tous les malades, que ce changement dans la gestion de la santé intervienne avec les élections.

Que les patients puissent être soignés selon leurs souhaits et à partir des résultats prouvés des traitements.

Que l’argent dillapidé pour soutenir les laboratoires au détriment des patients soit redirigé vers les soins et les soignants qui oeuvrent au jour le jour sans moyens et dans la désespérance.

Que cette année ne soit pas l’année record des suicides de médecin.

Il est temps que cela change. Et que nos enfants puissent enfin avoir droit aux meilleurs traitements dans le cas de cancer, aux traitements efficaces.

Les divers candidats aux élections ne ménagent pas leurs efforts pour essayer de nous convaincre qu’ils feront mieux mais au fond aucun ne dénonce la gangrenne du système : l’excès d’administration, les conflits d’intérêt et les relations incestueuses entre les politiques et les laboratoires pharmaceutiques.

Si nous voulons du changement soutenons le Parti Pour la Santé, parti qui n’a qu’un objectif : changer vraiment les choses pour les patients. Ses candidats se mobilisent pour que les choses changent.

Très bonne année à tous, »

Carine Curtet
Présidente AMETIST

Conférence « Soigner et obéir ? Dilemme actuel des médecins et soignants »

Où ? IGR de Rennes, 11 Rue Jean Macé, 35708 Rennes

Quand ? lundi 23 01 2017 à 18 H 30

Conférence : 
« Soigner et obéir ? Dilemme actuel des médecins et soignants »

Venez-en parler au kiosque citoyen avec Nicole Delépine

Les multiples lois de santé ont modifié en trente ans l’exercice de la médecine. Alors que nous étions au premier rang de systèmes de santé en 1998, nous chutons régulièrement dans tous les classements et les citoyens français s’en aperçoivent tous seuls lorsqu’ils ont besoin de soins un tant soit peu lourds. Comment les ordonnances Juppé en 96 puis les plans cancer successifs et décrets de 2007 associés, les lois HPST dite Bachelot puis la loi Touraine ont-ils détruit ce qui marchait au seul bénéfice de la Bourse, des fonds de pension américains ? Nous retracerons ensemble cette tragique histoire de notre système de santé couplée avec la destruction progressive de la sécurité sociale solidaire et évoquerons les propositions à discuter avec les politiques en quête de postes d’élus.

La situation est grave et seule une prise de conscience de la population pourra inverser cette décadence lourde de conséquences sur l’ensemble des citoyens.

Oxygène n°7 : Pesticides, du poison dans vos vies ?

Pour ce premier numéro de l’année, le docteur Nicole Delépine et Elise Blaise s’intéressent à un fléau moderne aux dommages sanitaires encore trop peu connus, les pesticides.

CAP Santé – Interview du Docteur Nicole Delépine : Délit d’entrave numérique sur la santé

Interview du Docteur Nicole Delépine sur le délit d’entrave numérique sur la santé.

TV Libertés, CAP Santé : Journal du Mercredi 18 Janvier 2017

CAP Santé – Interview du Docteur Nicole Delépine, Les données de Santé : tous fichés ?

Interview du Docteur Nicole Delépine – CAP Santé – TV Libertés

Journal du mercredi 11 janvier 2017 : Les données de Santé : tous fichés ?

Coup de gueule : Vaccins : le dernier coup de poignard de Marisol Touraine

Newsletter Sante Nature Innovation du 30/12/2016

Chère lectrice, cher lecteur,

Le Comité pour la Vaccination a rendu son rapport public le 30 novembre 2016. [1]

Et c’est un missile lancé contre la population :

Plutôt que de rappeler à l’ordre les laboratoires pharmaceutiques, et d’exiger le retour du vaccin DTP sans aluminium, conformément à la pétition signée par plus d’un million de personnes, le Comité demande exactement le contraire :

  • Il recommande de rendre obligatoire tous les vaccins présents dans le super-vaccin Infanrix Hexa ;
  • Il recommande d’ajouter huit vaccins obligatoires (contre trois actuellement, la diphtérie, le tétanos et la polio, soit DTP) ;
  • Il parle même de rendre obligatoire le tristement célèbre Gardasil, contre le cancer du col de l’utérus (vaccin anti-papillomavirus), et éventuellement d’étendre l’obligation à tous les petits garçons !!!
  • Il recommande de priver les enfants d’accès aux crèches, écoles et toute autre collectivité si les parents refusent une seule de ces vaccinations ;
  • Il conseille d’engager des poursuites judiciaires contre les parents récalcitrants [2]
  • Il veut mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi)les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;
  • Enfin, il recommande « la mise en œuvre sans délai de l’ensemble des recommandations ».

C’est pourquoi je vous appelle à SIGNER LA PETITION CI-DESSOUS POUR BLOQUER CE PROJET avant qu’il ne soit TROP TARD !!

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php 

 

Nous devons être des millions à dire NON. La France entière qui doit se lever.

« C’EST A N’Y RIEN COMPRENDRE », commentait le journal Le Figaro, au sujet de cette préconisation. [3]

« Une position déroutante », déplorait Libération. [4]

Cela ressemble en effet à la politique du pire ! Et au dernier coup de poignard de Marisol Touraine !!!

Pour rappel, depuis l’année 2008, le vaccin DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite) n’est plus disponible dans les pharmacies en France.

Ce vaccin était le seul obligatoire. Il était important. Il avait été utilisé depuis des décennies avec succès. Ces maladies avaient été pratiquement éradiquées.

Il s’agissait d’un vaccin sûr. Il ne contenait pas d’aluminium. Qui plus est, c’était un vaccin bon marché (6,54€).

Mais depuis 2008, les laboratoires pharmaceutiques ont retiré le DTP du marché. Ils l’ont remplacé par un super-vaccin contenant des vaccins contre trois maladies non-obligatoires.

 

Ce vaccin, appelé Infanrix-hexa :

  • contient trois vaccins qui ne sont pas obligatoires ;
  • contient de l’aluminium et d’autres adjuvants ;
  • contient le très controversé vaccin contre l’hépatite B (parfaitement inutile pour la plupart des nourrissons)
  • et il coûte 7 fois plus cher !!

Mais les parents sont obligés de l’acheter et de l’injecter pour se conformer à leur obligation vaccinale !!!

 

Cette situation est anormale. Elle est injustifiée. Depuis longtemps les autorités auraient du réagir. Elles ne l’ont pas fait.

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a lancé avec le Pr Henri Joyeux, en mai 2015, une grande pétition pour le retour du classique DTP sans aluminium. Cette action a déclenché une immense prise de conscience. Plus d’un million de citoyens ont participé. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagi en lançant une consultation nationale sur les vaccins.

Cette consultation devait être démocratique.

Elle devait être ouverte.

Elle devait répondre aux légitimes inquiétudes des parents, des grands-parents, de la population.

Elle devait tenir compte de l’intérêt et de la santé des enfants, des risques associés au vaccin, du problème de l’incertitude, des dangers, et des accidents, parfois graves, qui ont eu lieu avec la vaccination.

Mais aujourd’hui, les conclusions sont tombées et il n’est plus question d’exiger des labos qu’ils remettent en pharmacie le vaccin DT-P obligatoire sans aluminium.

Au contraire, il s’agit d’imposer le vaccin avec aluminium plus de nombreux autres vaccins qui n’étaient pas obligatoires jusqu’à présent, ainsi que d’alourdir les sanctions.

Les réactions n’ont pas tardé à se faire entendre sur les réseaux sociaux :

« Comment peut-on « rétablir la confiance » par une dictature médicale ? », déplorait un lecteur sur le site du quotidien Libération. [6]

« On vous oblige à vous injecter des vaccins et, en prévision de la prise en charge des soins d’une grave complication, pour ne pas faire payer les laboratoires pharmaceutiques, on vous colle une nouvelle taxe sur les médicaments ! » s’insurge un internaute en réaction à l’annonce.

« Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristé et en colère. Quel pays !!!… » réagissait jeudi 1er décembre au matin un auditeur de RMC, qui venait de recevoir la nouvelle sur la tête.

« Clairement c’est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes. [7]

« Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! » [8]

Selon l’Institut pour la Protection de la Santé naturelle, qui organise cette pétition, la Ministre de la Santé risque d’imposer cette nouvelle loi dans l’urgence, avant son départ qui aura lieu au plus tard pour les élections présidentielles 2017, c’est-à-dire dans quelques mois.

 

C’est pourquoi nous sommes dans l’urgence absolue.

Ne perdez pas une seconde pour signer la pétition et transférer ce message le plus largement possible autour de vous.

C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles si nous ne leur imposons pas leur onze vaccins obligatoires !!

Derrière, ce sont des milliers, ou au minimum des centaines d’effets indésirables graves qui se produiront. Mathématiquement, c’est une certitude. Cela pourra être chez vous, dans votre entourage, ou dans le mien.

Ne nous laissons pas faire !!! MOBILISONS TOUT NOTRE ENTOURAGE.

TRANSFÉREZ CET APPEL PARTOUT AUTOUR DE VOUS.

C’EST NOTRE DERNIÈRE CHANCE !!!

 

Un grand merci,

Jean-Marc Dupuis

 

PS : merci à l’IPSN de prendre en charge cette initiative, et à son président A. de Livois dont j’ai repris ici de larges extraits de son message d’appel.

Sources :

[1] Rapport de la concertation citoyenne sur la vaccination30 novembre 2016

[2] Des experts préconisent de rendre obligatoires plusieurs vaccinsEurope 1

[3] Selon le Figaro Santé : « Dans leur rapport remis à la Ministre de la Santé, les auteurs estiment que « la levée de l’obligation vaccinale est l’objectif à atteindre » mais préconisent pour y parvenir… « un élargissement temporaire du caractère obligatoire des vaccins recommandés de l’enfant. À n’y rien comprendre… »

[4][5][6][9] Vers une piqûre de rappel pour réconcilier les Français avec la vaccinationLibération

[7][8] Vaccins: Et si les protections recommandées devenaient obligatoires ?20minutes

Cancer : prévenir, comprendre, accompagner, en sortir

Conférence les 26 et 27 novembre 2016.

Avec la participation du Dr Nicole Delépine.

programme-cancer-novembre-2016

Emission TV Oxygène : [SCANDALE] Cancer, tous des cobayes ?

Le premier numéro d’Oxygène est consacré au cancer. Alors que le dépistage et la prévention du cancer seront, à la demande des parlementaires, la grande cause nationale de 2017, le système de santé français renferme un scandale : les essais thérapeutiques! Aux côtés du docteur Leborgne et de Carine Curtet, présidente de l’association Ametist et maman d’un adolescent décédé du cancer, Elise Blaise et le docteur Delépine examineront les dérives parfois mortelles des protocoles médicaux, qui donnent souvent le sentiment que les malades sont des cobayes comme les autres!

Conférence vidéo

Regardez la conférence du Dr Nicole Delépine, qui revient sur la loi Tourraine, ses applications et ses conséquence sur la santé et la protection sociale.